Le freezing

freezing parkinson

Le freezing

Le Freezing est une incapacité de bouger temporaire et involontaire. Généralement, ce blocage touche les jambes, ce qui empêche de faire de nouveaux pas. Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson décrivent le Freezing comme une impression d’avoir les pieds collés au sol. C’est l’un des symptômes qui peut apparaitre avec la progression de la maladie, pouvant entraver la mobilité et la qualité de vie des personnes concernées.

Le Freezing est une incapacité de bouger temporaire et involontaire. Généralement, ce blocage touche les jambes, ce qui empêche de faire de nouveaux pas. Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson décrivent le Freezing comme une impression d’avoir les pieds collés au sol. C’est l’un des symptômes qui peut apparaitre avec la progression de la maladie, pouvant entraver la mobilité et la qualité de vie des personnes concernées.

Comment se manifeste les épisodes de Freezing

  • Blocages subits : Les personnes peuvent expérimenter des épisodes soudains où leurs pieds semblent collés au sol, rendant difficile voire impossible le démarrage d’un mouvement.
  • Difficultés de marche : Le Freezing peut survenir pendant la marche, provoquant l’impression que les pieds sont cloués au sol, ce qui peut entraîner des chutes.
  • Gels lors des transitions : Les transitions, comme passer d’une position assise à debout, peuvent déclencher des blocages, rendant le mouvement ardu.

Qu’elles sont les causes du Freezing ?

Les causes du Freezing sont encore mal comprises. Elles sont sans doute liées à la perte des cellules du cerveau qui contrôle nos mouvements automatiques, les mouvements que l’on accompli sans y penser.

Certaines situations favorisent les épisodes de Freezing :

  • commencer à marcher ;
  • changer de direction ou tourner sur soi-même ;
  • passer dans un endroit resserré, comme le cadre d’une porte, entrer dans un ascenseur, contourner un obstacle ;
  • changer de surface sur laquelle on marche, comme arriver sur une surface plane en haut des marches d’escalier ;
  • être au milieu de la foule ;
  • être stressé ;
  • être distrait par une autre tâche en marchant (parler, repérer un obstacle, être distrait…).

Que faire pour réduire les épisodes de freezing ?

Le freezing augmente le risque de chute. Il est donc important d’anticiper des stratégies pour mieux appréhender les épisodes. Il ne faut pas combattre ou lutter contre le freezing, mais appliquer une stratégie qui va détourner votre attention sur autre chose.

En premier lieu, il est conseillé de :

  • S’ARRÊTER : calmez-vous et respirez.
  • RÉFLÉCHIR : que voulez-vous faire ?
  • PLANIFIER : comment allez-vous faire ?
  • FAIRE : appliquer une stratégie qui va permettre de recommencer la marche.

 

 

Comment prendre en charge les épisodes de Freezing ?

Il y a différentes stratégies envisageables. Chaque personne réagit et répond différemment. À chacun de trouver la stratégie qui fonctionne le mieux pour lui.

 

  • Stratégies visuelles (imaginer le mouvement qui va être accompli en choisissant le pied qui va reprendre la marche) :
  • imaginer un objet sur le sol qu’il faut enjamber pour passer par-dessus ;
  • utiliser une lumière laser comme cible indiquant où poser le prochain pas ;
  • chez soi, mettre des lignes au sol (en particulier aux endroits où il y a risque de bloquer) qui indiquent les pas à effectuer ;

 

  • Stratégies auditives (utiliser le rythme pour initier la marche ou maintenir la cadence) :
  • compter, dans votre langue maternelle, à haute voix ou dans la tête (1-2-3, 1-2-3, 1-2-3…) et, après plusieurs répétitions, imaginer débuter la marche sur le 1 ;
  • siffler ou chanter pour créer un rythme ;
  • taper dans les mains avec un rythme constant (si possible une musique que vous aimez bien).

 

  • Stratégies de transfert de poids :
  • faire un pas en arrière ou de côté avant de reprendre une marche normale ;
  • marcher en levant les genoux ;
  • balancer doucement la tête et les épaules d’un côté à l’autre ;
  • transférer le poids d’une jambe à une autre à plusieurs reprises avant d’initier à nouveau la marche.