Le comité scientifique sciences médicales, cliniques et fondamentales

Le Comité scientifique sciences médicales, cliniques et fondamentales est composé de quinze membres : environ 70 % sont des neurologues cliniciens et 30 % sont des chercheurs en sciences fondamentales.

Les membres de ce Comité sont des spécialistes de la maladie de Parkinson, ils ont les compétences requises pour juger d’une part le bien-fondé scientifique des projets de recherche sur lesquels le Comité est appelé à se prononcer et d’autre part s’assurer que ces projets s’inscrivent bien dans la mission de l’association. Ainsi, une garantie scientifique est assurée lors de l’évaluation des projets de recherche soumis à l’association.

Chaque membre est élu par le Conseil d’administration de l’association pour une durée de trois ans renouvelables. Les membres sont renouvelés par tiers afin d’assurer une continuité dans le travail d’évaluation. Les membres désignent parmi eux un président et un vice-président. Ceux-ci forment en général un binôme «clinicien/chercheur fondamental» qui permet d’assurer une connaissance complémentaire dans les domaines de la recherche préclinique et clinique.

La dimension internationale du Comité est prise en compte par la nomination d’un ou deux représentants étrangers, indépendants de la recherche française, dont la présence est indispensable et amène une vision et une critique externes. La parité hommes/femmes est également recherchée. Ses membres ne perçoivent aucune rémunération à ce titre.

Les différentes sessions

La session de juin est entièrement consacrée à la sélection des projets qui recevront une bourse (pour les étudiants) ou une subvention de recherche.

La session de décembre permet de sélectionner les projets de plus grande envergure, impliquant une recherche clinique sur un ou plusieurs centres hospitaliers en association possible avec un laboratoire de recherche préclinique. Ceci permet d’aborder des projets cliniques innovants sur un grand nombre de patients.

Chaque année France Parkinson soutient la recherche à travers des bourses aux jeunes chercheurs et aux subventions aux équipes de recherche, pour une dotation globale d’environ 500-700 K€ qui peut atteindre 1M€ certaines années. Le montant des financements et la répartition des montants sont retenus par le Conseil d’administration de l’association sur les recommandations du Comité scientifique et évoluent chaque année.

L’appel d’offres

Au mois de février, un appel d’offres est diffusé largement aux unités de recherche, ainsi qu’auprès des différents services de neurologie français. Les dossiers de candidature doivent comporter un curriculum vitae du demandeur, le récapitulatif des résultats obtenus au cours des dernières années sur des thématiques en rapport avec la maladie de Parkinson, la description de l’équipe de recherche, et la liste des publications scientifiques. Les dossiers doivent également contenir un exposé permettant de situer le projet dans l’état actuel des connaissances, et le projet proprement dit. Les projets doivent faire émerger leur intérêt et leur utilité pour l’avancement dans la connaissance de la maladie de Parkinson.

Composition du Comité scientifique sciences médicales, cliniques et fondamentales

Marianne Amalric

Dr Marianne Amalric
Directeur de recherche CNRS
Présidente du Comité scientifique sciences médicales, cliniques et fondamentales de France Parkinson

 

philipe-damier-vice-president-du-comite-scientifique-france-parkinsonPr Philippe Damier
Neurologue CHU Nantes
Vice-président du Comité scientifique sciences médicales, cliniques et fondamentales de France Parkinson

 

Dr Christelle Baunez – Directeur de Recherche CNRS, Institut de Neurosciences de la Timone, Université Aix-Marseille
Dr Jérôme Baufreton – Chargé de recherche. Institut des maladies neurodégénératives Bordeaux
Dr Emmanuel Brouillet – Directeur de recherche, CEA, Fontenay aux Roses
Dr Olga Corti – Chargée de recherche, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, CHU de la Pitié-Salpêtrière
Pr Pascal Derkinderen – Professeur au CHU de Nantes
Pr Kathy Dujardin -Professeur à la Faculté de médecine Université Lille et Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, Centre Expert Parkinson, CHRU Lille
Dr Andreas Hartmann – Praticien Hospitalier  Neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière
Pr Wassilios Meissner – Professeur de Neurologie, Institut des Maladies Neurodégénératives Bordeaux, CHU Bordeaux et Université Bordeaux
Dr Ronald Melki – Directeur de recherche CNRS Institut des Neurosciences, Paris-Saclay
Pr Elena Moro – Professeur de Neurologie à l’Université Joseph Fourrier de Grenoble, Neurologue à l’Unité des troubles du mouvement, CHU Grenoble
Pr Hélène Plun-Favreau – MRC Research Fellow UCL Institute of Neurology, Londres, Grande Bretagne
Pr Michael Schuepbach – Praticien Hospitalier Neurologue à l’hôpital universitaire de Berne (Suisse)
Dr Marie Laure Welter – Neurologue Hôpital de la Pitié Salpêtrière Service de Neurologie, Paris
Observateur : Jean-Bernard Proux – Administrateur Conseil d’administration, malade

Partager la page :