- France Parkinson - https://www.franceparkinson.fr -

Commission sciences humaines et sociales

En 2016, France Parkinson a créé sa Commission sciences humaines et sociales (SHS) pour favoriser le développement d’études de sciences humaines et sociales, via un appel à projets annuel.

En effet, la maladie de Parkinson [1] et ses conséquences ne s’arrêtent pas au cadre de la prise en charge médicale. Les sciences humaines et sociales permettent d’aborder les problématiques relatives à la qualité de vie, l’impact psychologique de l’annonce du diagnostic, l’impact de la maladie sur le maintien dans l’emploi…

Un appel à projets de recherche annuel [2] sera lancé chaque début d’année sur les thématiques suivantes :

– Malades (droits des personnes, statut et place, qualité de vie,…)
– Aidants familiaux et professionnels
– Interventions psychosociales (évaluation d’interventions psychosociales, environnement et nouvelles technologies, outils,…)
– Représentations sociales (représentations sociales de la maladie, trajectoires de personnes,…)
– Contexte de la maladie (dispositifs, aspects socio-économiques,…)
– Évaluation des actions non médicamenteuses
– Impact de l’activité physique
– Impact de la rééducation fonctionnelle

Les candidat(e)s devront se positionner sur l’un des axes suivants :
– Axe Conceptuel – étude selon plusieurs aspects (enjeux psychologiques, enjeux éthiques et juridiques, enjeux économiques et enjeux anthropologiques et sociologiques)
– Axe Innovations (utilité des approches psycho sociales,  études d’impact des méthodes alternatives, aides techniques, ETP,…)
– Axe Douleur (bénéfices des méthodes non médicamenteuses sur les douleurs)

Ainsi l’association pourra recueillir le plus largement possible des travaux destinés à mieux comprendre tout ce qui relève du mieux vivre pour la personne malade et/ou pour ses proches.

Les projets seront financés à hauteur de 10 000 à 50 000€. Le prochain appel à projets aura lieu en janvier 2018.

Les projets SHS financés en 2017 [3]

Les membres du Comité sciences humaines et sociales s’engagent à titre bénévole  :
Anne Artus Bertrand – Psychothérapeuthe, Malade de Parkinson
Sonia Desmoulins – CNRS, chercheuse en droit des malades, études sur la neurostimulation
Hervé Deseveday – Délégué du comité Isère, Malade de Parkinson
Kathy Dujardin – Neuropsychologue Centre expert de Lille
Marie Gaille – CNRS, Directrice de Recherche en Philosophie
Andrée Fortin – Psychologue clinicienne, Malade de Parkinson
Didier Robiliard – Président de l’association, Malade de Parkinson
Marc Vérin – Neurologue, centre expert de Rennes