- France Parkinson - https://www.franceparkinson.fr -

L’ akinésie, ou lenteur des mouvements

L’akinésie ou lenteur est le symptôme de la maladie de Parkinson le plus répandu. Il s’agit d’une difficulté à initier les mouvements. Cette difficulté se repère surtout dans les mouvements complexes : séquences de mouvements différents, mouvements réclamant la coordination de plusieurs membres.

Du point de vue de la personne atteinte, ce qui est ressenti peut être de la fatigue, de l’engourdissement, ou la sensation d’être bloqué, jusqu’à l’incapacité d’effectuer le mouvement.

Tous les types de mouvements ne sont pas concernés au même degré. Aussi, on notera en particulier les mouvements réclamant de la précision et les mouvements semi-automatiques, comme la marche ou l’écriture.

Deux symptômes typiques de la maladie de Parkinson sont liés à la lenteur :

La micrographie d’une part, cette écriture de plus en plus petite si elle n’est pas interrompue ; et la perte du ballant d’un bras, d’autre part, c’est-à-dire le fait de ne plus balancer le bras d’avant en arrière de manière automatique en cadence avec la marche.

La présence de ces deux symptômes contribue considérablement au diagnostic.

Pour faciliter la fluidité des mouvements et compenser la perte des automatismes, la kinésithérapie [1] s’avère très utile. Les divers aspects du mouvement sont décomposés et travaillés spécifiquement : impulsion, coordination gestuelle, rythme, amplitude.

Le bénéfice de la rééducation, visible dès le début de la maladie, sera maximal si les séances sont régulières et complétées par des exercices à domicile.