Changer le regard !

La maladie de Parkinson ne les empêche pas …de monter sur scène pour s’exprimer par le slam ou de prendre un appareil photographique  et parcourir la ville pour figer le temps d’une image les scènes de vie que son objectif surprend.

Elle, Myriam, Myriade des mots, depuis qu’elle a contracté le virus du slam, écrit des textes riches en émotion et en sensibilité, en particulier sur sa maladie. Elle s ‘est produite, avec ou sans musiciens, à Lyon, Villeurbanne ou le Creusot avec un spectacle de 45 mn toujours apprécié.

Lui, Thierry, touché par la maladie à 55 ans, a décidé de la combattre avec un défi créatif : apprendre la photographie malgré ses tremblements. Photographe de rue et portraitiste, il aime saisir les expressions et les scènes de vie qui l’entourent, déclencher instinctivement son appareil lorsqu’il ressent une émotion.

En 2018, il crée l’association Photographes et Parkinsoniens.

Tous les deux réuniront leurs talents le 21 février 2020 à la MJC Jean Cocteau de St Priest avec une exposition de photos de Thierry, à l’occasion d ‘un spectacle de Myriam.

                                                               Gérard Browne

Partager la page :