- France Parkinson - https://www.franceparkinson.fr -

Vaccins

L’Agence Européenne du Médicament (AEM) a délivré, à ce jour, des autorisations de mise sur le marché conditionnelles pour quatre vaccins contre la Covid-19 : le Cominarty®, développé par Pfizer/BioNtech (le 21 décembre 2020), le mRNA-1273, développé par Moderna (le 6 janvier 2021), et le AZD1222 (à présent appelé Vaxzevria), développé par AstraZeneca®(le 29 janvier 2021), et le Ad26COV2.S, développé par Janssen (Johnson&Johnson, le 11 mars 2021)

Ces autorisations conditionnelles sont le fruit d’une évaluation complète et scrupuleuse des données scientifiques cliniques1, 2, 3, 4, 5,6.

Le processus de révision continue (« rolling review ») mis en place par l’AEM pour l’évaluation des nouveaux vaccins Covid-19 permet rapidement de contrôler et valider, ou non, leur qualité, leur innocuité et leur efficacité. Il permet aussi de s’assurer que les bénéfices de la vaccination l’emportent sur ses risques.

Il y a trois autres vaccins en cours d’évaluation auprès de l’AEM : le NVS-Co2373 (produit par Novavax CZ), le CVCoV (développé par CureVac AG) et le Gam-COVID Vac (Sputnik V).

Les avis de l’AEM seront publiés dans les semaines et mois à venir. Nous vous tiendrons régulièrement au courant de l’évolution de la situation.

 

Vaccination et maladie de Parkinson

Depuis le 1er Mai 2021, toutes les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent avoir accès à la vaccination COVID-19 (un tableau à la fin du document résume les règles d’accès à la vaccination).

 

Il n’y a pas de contre-indications à la vaccination pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. France Parkinson vous conseille quoiqu’il en soit de contacter votre médecin traitant ou votre neurologue pour avoir un avis complet qui prenne en compte votre situation de santé personnelle.

 

La direction de la Société Internationale de la maladie de Parkinson et des Troubles du Mouvement (International Parkinson and Movement Disorder Society, MDS) et son comité des questions scientifiques (MDS-SIC) indique que7 :
1. Les vaccins en cours de développement, à ARNm (Pfizer/BioNTech, Moderna) ou utilisant des vecteurs viraux (Astra Zeneca), n’exacerbent pas les processus neurodégénératifs connus de la maladie de Parkinson
2. Les données scientifiques des essais cliniques montrent que le type ou l’incidence des effets secondaires chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne sont pas différents de ceux observés chez des personnes non atteintes de la maladie de Parkinson.
3. La vaccination Covid-19 n’interfère pas avec les thérapies actuelles de la maladie de Parkinson
4. La MDS recommande la vaccination aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson à moins que des raisons spécifiques n’empêchent l’administration.

 

Depuis le 1er Mai 2021, de nouveaux critères d’accès à la vaccination ont été établis par le gouvernement [8] https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/png/infog_vaccins_particuliers.png [1]

À noter que les professionnels du secteur de la santé et du secteur médico-social appartenant à certaines catégories peuvent se faire vacciner (voir tableau à la fin du document)

Les données scientifiques indiquent que les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, AstraZeneca, et Janssen actuellement disponibles en France, réduisent le risque de développer des formes sévères et/ou modérées de la Covid-19. Cette efficacité est prouvée indépendamment de l’origine ethnique, du sexe, de l’âge (>18 ans) et de la condition médicale.

Comme pour tous les vaccins, des effets indésirables sont présents mais ils restent légers et transitoires (irritation au niveau de la zone d’injection, maux de tête, fièvre modérée, fatigue, etc.). À noter que l’apparition de symptômes fébriles est plus fréquente lors de la deuxième injection mais reste transitoire et disparait en 24-48h.

Des cas de réactions allergiques ont été mis en évidence mais restent très rares. De telles réactions allergiques se développent rapidement après l’injection et peuvent être facilement contrôlées.

Des cas très rares de caillots sanguins ont été observés après vaccination avec le Vaxzevria (30 cas sur 18 millions de vaccinations). Bien qu’une causalité directe entre vaccin et formation de caillots ne soit pas clairement établie, le gouvernement français a décidé, par mesure de précaution et dans l’attente de données scientifiques plus approfondies, de limiter l’accès au vaccin Vaxzevria aux personnes âgées de 55 ans et plus.

Il n’y a pas encore assez de recul pour déterminer si la vaccination réduit la contagion.

Nous rappelons donc que pendant les prochains mois les gestes barrières restent fondamentaux pour tout le monde, que l’on soit vacciné ou non.  

Les gestes barrières permettent de limiter la circulation du virus, ce qui est important pour limiter l’apparition de nouveaux variants.

 

Sources :

  1. Polack FP et al.; C4591001 Clinical Trial Group. Safety and Efficacy of the BNT162b2 mRNA Covid-19 Vaccine. N Engl J Med. 2020 Dec 10. doi: 10.1056/NEJMoa2034577
  2. Baden LR et al. Efficacy and safety of the mRNA-1273 SARS-CoV-2 vaccine N Engl J Med. 2020 Dec 30 DOI: 10.1056/NEJMoa2035389
  3. Baden LR et al.; Efficacy and safety of the mRNA-1273 SARS-CoV-2 vaccine. N ENgl J Med 2020 Dec 30. doi: 10.1056/NEJMoa2035389
  4. Widge AT et al.; Durability of responses after SARS-CoV-2 mRNA 1273 vaccination. N Engl Med 2021 Jan 7. doi: 10.1056/NEJMc2032195
  5. Voysey et al. Safety and efficacy of the ChAdOx1 nCoV-19 vaccine (AZD1222) against SARS-CoV-2: an interim analysis of four randomised controlled trials in Brazil, South Africa, and the UK. The Lancet 2020. doi.org/10.1016/S0140-6736(20)32661-1
  6. Sadoff et al. Interim Results of a Phase 1-2a Trial of Ad26.COV2.S Covid-19 Vaccine.N Engl J Med. 2021 Jan 13:NEJMoa2034201. doi: 10.1056/NEJMoa2034201
  7. Communiqué de fin décembre 2020 : https://www.movementdisorders.org/COVID-19-Pandemic-MDS/MDS-COVID-19-Vaccine-Statement-for-Patients.htm [2]
  8. https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/article/la-strategie-vaccinale-et-la-liste-des-publics-prioritaires [3]

 

Marie Fuzzati, directrice scientifique chez France Parkinson, le 11/05/2021 (Information sur la vaccination anti-covid-19 et maladie de Parkinson)