Commission sciences humaines et sociales

En 2016, France Parkinson a créé sa Commission sciences humaines et sociales (SHS) pour favoriser le développement d’études de sciences humaines et sociales, via un appel à projets annuel.

En effet, la maladie de Parkinson et ses conséquences ne s’arrêtent pas au cadre de la prise en charge médicale. Les sciences humaines et sociales permettent d’aborder les problématiques relatives à la qualité de vie, l’impact psychologique de l’annonce du diagnostic, l’impact de la maladie sur le maintien dans l’emploi…

Un appel à projets de recherche annuel sera lancé chaque début d’année sur les thématiques suivantes :

– Malades (droits des personnes, statut et place, qualité de vie,…)
– Aidants familiaux et professionnels
– Interventions psychosociales (évaluation d’interventions psychosociales, environnement et nouvelles technologies, outils,…)
– Représentations sociales (représentations sociales de la maladie, trajectoires de personnes,…)
– Contexte de la maladie (dispositifs, aspects socio-économiques,…)
– Évaluation des actions non médicamenteuses
– Impact de l’activité physique
– Impact de la rééducation fonctionnelle

Les candidat(e)s devront se positionner sur l’un des axes suivants :
– Axe Conceptuel – étude selon plusieurs aspects (enjeux psychologiques, enjeux éthiques et juridiques, enjeux économiques et enjeux anthropologiques et sociologiques)
– Axe Innovations (utilité des approches psycho sociales,  études d’impact des méthodes alternatives, aides techniques, ETP,…)
– Axe Douleur (bénéfices des méthodes non médicamenteuses sur les douleurs)

Ainsi l’association pourra recueillir le plus largement possible des travaux destinés à mieux comprendre tout ce qui relève du mieux vivre pour la personne malade et/ou pour ses proches.

Les projets seront financés à hauteur de 10 000 à 50 000€. Le prochain appel à projets aura lieu en janvier 2018.

Les projets SHS financés en 2017

Les membres du Comité sciences humaines et sociales s’engagent à titre bénévole  :
Anne Artus Bertrand – Psychothérapeuthe, Malade de Parkinson
Sonia Desmoulins – CNRS, chercheuse en droit des malades, études sur la neurostimulation
Hervé Deseveday – Délégué du comité Isère, Malade de Parkinson
Kathy Dujardin – Neuropsychologue Centre expert de Lille
Marie Gaille – CNRS, Directrice de Recherche en Philosophie
Andrée Fortin – Psychologue clinicienne, Malade de Parkinson
Didier Robiliard – Président de l’association, Malade de Parkinson
Marc Vérin – Neurologue, centre expert de Rennes

Partager la page :